30 ans après Le cortège des fous de Dieu de Richard Bergeron : compte rendu et réflexions autour d’un colloque

Cet article propose de faire un compte-rendu d'un colloque intitulé 30 ans après le cortège des fous de Dieu de Richard Bergeron qui s'est tenu à l'Université Laval au mois de mai 2013. Réunissant les chercheurs et les trois principaux organismes chargés de la réception des sectes et des nouvelles religions, ce colloque a été l'occasion d'échanges fructueux que nous présentons en vue de faire émerger des pistes de réflexions et des enjeux propre à la recherche sur les nouvelles religions en contexte québécois.

Parler c'est croire: fondements philosophiques d'une écoute du croire en soins spirituels

La présente contribution propose une réflexion sur la dimension du croire dans le champ des soins spirituels. Plus particulièrement, nous proposons d’inscrire le croire en tant que fondement philosophique de la clinique en soins spirituel et d’en faire un pivot interprétatif qui permet une écoute différente des personnes. Une écoute différente implique de considérer que l’écoute soutenu par le croire, ne vise pas à répondre au besoin des personnes, pas plus qu’elle ne cherche à guérir. En mettant en jeux l’hypothèse selon laquelle, « parler, c’est croire », l’écoute du croire repose sur une logique soutenue par la raison discursive, une logique du discours et de la parole qui ouvre au cœur de la relation de soin; un espace pour que du sujet puisse advenir dans un rapport d’écoute et qui vise à relancer la personne dans la trajectoire de sa propre dimension du croire.

À l’écoute de la réception de genèse 3 : une place pour une femme Désirante.

Aujourd’hui, c’est tout un travail en profondeur sur l’histoire des religions comme sur la psychologie masculine et féminine qui est à envisager aussi bien avec les familles, qu’avec l’école et les médias. Mais le moins qu’on puisse dire est que le retard ne cesse de se creuser à ce sujet. Last but not least, les recherches sur la sexualité féminine, qui s’affinent dans le domaine de la psychanalyse, mais aussi dans d’autres sciences humaines, ne sont pas suffisamment mises à la portée des jeunes générations.

« Que veut la femme ? », c’est, de l’aveu de Freud, la vaste question laissée inexplorée par la psychanalyse, même si aujourd’hui, la psychanalyse essaie d’avancer vers ce continent qui devient de moins en moins obscur.

Julia Kristeva